Make your own free website on Tripod.com

Du Saint-Esprit

Notion du Saint-Esprit. — Ses manifestations et ses symboles. Œuvre particulière du Saint-Esprit: la sanctification.

60.—Qu'est-ce que le Saint-Esprit?

Le Saint-Esprit est la troisième personne de la sainte Trinité, qui procède du Père et du Fils, et qui a la même nature qu'eux.—Déjà nous l'avons dit en parlant de la Trinité, le Saint-Esprit procède du Père et du Fils par voie d'amour: il est le fruit de l'éternelle tendresse du Père pour le Fils, et de l'éternel retour de reconnaissance du Fils à l'égard du Père. Il ne fait qu'un seul Dieu avec les deux autres personnes, auxquelles il est égal en toutes choses, ayant la même nature divine.

Sa divinité, contestée par l'hérétique Macédonius au IVe siècle, a donné lieu, dans le concile de Constantinople, tenu en 381, à cette définition explicite que nous lisons au Symbole de la messe: " Je crois au Saint-Esprit, qui est aussi Seigneur, et qui donne la vie, qui procède du Père (et du Fils)[VOIR LA NOTE EN BAS DE PAGE] , qui doit être adoré et glorifié conjointement avec le Père et le Fils, et qui a parlé par les prophètes. "

61.—Le Saint-Esprit s'est-il manifesté au monde ?

Oui, le Saint-Esprit, qui au commencement avait plané sur le monde pour lui communiquer la fécondité et la vie, et qui dans la suite avait parlé par les prophètes, s'est, dans le Nouveau Testament, manifesté d'une manière visible:

1° Au baptême de Notre-Seigneur, sous la forme d'une colombe, pour montrer qu'il est la douceur, l'innocence, l'amour fidèle.

2° Dans la Transfiguration de Jésus-Christ sur la montagne du Thabor. Il apparut alors sous la forme d'une nuée lumineuse, pour montrer que son action bienfaisante tempère les trop vives ardeurs, éclaire sans éblouir, échauffe sans consumer.

3° Il s'est surtout manifesté au jour de la Pentecôte, en descendant sur les apôtres sous la forme de langues de feu.—Ces signes extérieurs indiquaient les merveilleux effets que la venue du Saint-Esprit allait opérer dans les âmes des apôtres, et plus tard, d'une facon moins apparente, mais spirituelle et invisible, dans tous les chrétiens L'Esprit-Saint revêtait le signe de la lumière, pour montrer la parfaite intelligence qu'il donnait aux apôtres des vérités enseignées par Notre-Seigneur Jésus-Christ; les langues pouvaient signifier le don miraculeux qu'ils recevaient de connaître et de parler les diverses langues aux peuples qu'ils auraient à évangéliser; le feu indiquait enfin les ardeurs de la charité, ce grand zèle et ce grand courage qui animeraient les apôtres pour aller prêcher l'ÉvangIle au monde entier.

62.—Quelle est l'œuvre particulière du SaintEsprit par rapport à nous?

L'œuvre particulière du Saint-Esprit par rapport à nous est la sanctification; c'est lui qui communique invisiblement à nos âmes la grâce qui les rend saintes. Il agit dans tous les sacrements, nous purifiant et nous faisant enfants de Dieu dans le Baptême, nous réconciliant avec Dieu dans la Pénitence, vivifiant pour nous la chair et le sang de Jésus-Christ dans l'Eucharistie, purifiant et fortifiant le malade dans 1'Extrême-Onction, sanctifiant les époux dans le Mariage pour les aider à remplir leurs devoirs.

Mais il y a deux sacrements dans lesquels l'Esprit-Saint se communique d'une manière plus spéciale et plus efficace: ce sont la Confirmatton, où l'on reçoit l'abondance de ses dons, et l'Ordre, où le ministre de Jésus-Christ reçoit une plénitude de lumière, de force et de sainteté, ainsi que les apôtres, pour bien accomplir ses devoirs et faire dignement l'œuvre de Dieu. Enfin, le Saint-Esprit habite d'une manière partieulière dans l'âme des justes; Il est leur lumière, leur consolation, leur force. C'est lui aussi qui, après avoir présidé à la fondation de l'Église, la conduit, la dirigée et continue par elle la sanctification des âmes.

CONCLUSION PRATIQUE

L'Esprit-Saint étant la lumière, nous devons recourir à lui dans nos ténèbres et dans nos doutes- étant la consolation nous devons l'implorer dans nos tristesses; étant la force, nous devons solliciter son secours dans nos faiblesses et nos misères "avec un maître tel que l'Esprit de Dieu, dit le pape saint Léon, on a bientôt appris à goûter tout ce qui paraît austère et difficIle. "

Les prières de l'Église ont une efficacité particulière; on ne saurait trop conseIller la recitation de l'hymne Veni Creator et de la prose Veni, sancte Spiritus, qui appartiennent à l'office de la Pentecôte et renferment les plus belles et les plus touchantes invocations à l'Esprit-Saint. Les pieux chrétiens ont l'habitude de Sanctifier leur travaIl et leurs principales actions par le Veni sancte... et l'Ave Maria.

VENEZ, Esprit-Saint, remplissez le coeur de vos fidèles et allumez en eux le feu dé votre amour. VENI, sancte Spiritus, reple tuorum corda fidelium et tui amoris in eis ignem accende.
v. Seigneur, envoyez votre Esprit, et il se fera une nouvelle création. v. Emitte Spiritum tuum et creabuntur.
R. Et vous renouvellerez la face de la terre. R. Et renovabis faciem terræ.
PRIONS O Dieu! qui avez instruit les coeurs de vos fidèles par l'illumination du Saint-Esprit, donnez-nous par la vertu de ce même Esprit la véritable sagesse et la grâce de jouir toujours de ses consolations. Par Jésus-Christ Notre-Seigneur. R. Ainsi soit-Il.

Je vous salue, Marie, etc.

OREMUS DEUS, qui corda fidelium sancti Spiritus illustratione docuisti, da nobis in eodem Spiritu recta sapere et de ejus semper consolatione gaulere. Per Christum Dominum Nostrum. R. Amen.

Ave, Maria, etc.

[NOTE EN BAS DE PAGE: 1. Cette addition: "et du Fils", Filioque, est postérieure.]