Make your own free website on Tripod.com
LES GRANDS DU RAJA
PETCHOU laoud.gif (1172 bytes)
le terrible Enfant de Darb Sultan, surnommé LAOUD (le Cheval), un technicien hors pair et un joueur super doué. Sa frappe de balle de l'extèrieur du pied était unique.   Le football Marocain n'a pas donné un joueur semblable, à lui seul il faisait le spectacle et la différence lors des rencontres décisives.  Après un transfert au WAC le Club frère-ennemi Casablancais où il a contribué au succès en championnat 3 ans d'affilés, decède le 22 Janvier 1980 en Arabie Saoudite où il jouait pour un Club Séoudien.  L'Histoire se rappelera que lors d'un match amical joué à Casablanca (sélection de casablanca- Raja-Wac-Tas et Rac), ce dernier a fait comme à son habitude le petit pont et au plus grand PELE. Ce dernier s'est retourné pour l'applaudire.

Cependant, malgré son immense talent, feu Petchou ne joua pas assez souvent avec l'équipe Nationale.  Mais personne n'oubliera les buts qu'il a marqué contre l'Egypte, le Sénégal et l'Algérie et à tant d'autres occasions.

 

Petchou.jpg (28387 bytes)
Comme à son habitude le Grand Petchou traverse les défenses avec aisance on reconnaît ici l'nternational Chrif du DHJ.

 

DOLMY
Surnommé L'MOUDIR (le directeur) et LAMAALAM( l'artiste), petit de taille, Imbattable sur les balles aériennes, Arrière Central du Raja, Jamais expulsé ni averti durant toute sa carrière. Silencieux, humble, n'a jamais donné d'entrevues aux journalistes, Il est unique et respecté à travers le pays, il a joué un rôle essentiel dans l'équipe nationale, selectionné plus de 100 fois, Unique dans son genre.

Il a battu le record de longévité, il a débuté en 1971 et n'a raccroché qu'en 1991 soit une carrière de 20 ans.

Son Esprit sportif lui a valu le prix du Fair-Play décerné par l'UNESCO, le 15 Octobre 1992 pour récompenser et on a dit en allocution de lui que DOLMY est "un Joueur dont la moralité et la courtoisie exemplaires le font unanimement considérer par ses partenaires et ses adversaires comme un ambassadeur du football."

Abdelmjid, au cours de plus de 140 séléctions (Le record National) n'a jamais fait l'objet de sanctions.

De Dolmy on gardera l'image de cet excellent numéro 6 en équipe nationale et le numéro 4 au RAJA, à la carrière riche et exemplaire, qui, en 1986, lors de la coupe du Monde au Mexique, a tellement dominé le milieu de terrain anglais (Maroc-Angleterre: 0-0) qu'il fut agressé par un joueur anglais qui avait été exclu par l'arbitre.  DOLMY a été noté 9/10 par le journal "L'EQUIPE", note rarement attribuée.

Dolmy.jpg (30595 bytes)
Le Grand Maalem ici contre l'Angleterre qu'il a stoppé à lui seul. On ne verra pas de sitôt un joueur de ce calibre au Maroc (Pur produit de l'Ecole du Raja).
HOUMANE
Le Gentelman, Avant l'arrivée de Petchou, il était le maître à bord du Raja, en duo avec Said, ils ont fait plaisir à la galerie accompagnés de Aliouat, Bhija, Milazo et les Abdesslam (Jdidi et Kaaza) ainsi que de Kaldi, des moments inoubliables du Grand Raja qui faisait le spectacle, qui ne gagnait jamais de championnat, mais jouait le plus beau football du pays pour le plaisir des fans et supporters et les inconditionels des Vert et blanc. Houmane est celui qui nous a fait rêvé lors de la Coupe du Monde 1970 contre l'Allemagne en Marquant un But Historique. Houmane a fini sa carrière après une blessure grave contractée lors d'un match de coupe du Trône contre le Stade Marocain (Du temps de Ramdane), le vilain était ANTAKI, Ses amis l'ont vengé car ils ont éliminé le Stade marocain Mercredi (match joué la nuit) d'après dans un match où Kaldi a été le buteur de la soirée.

C'était la période de Rubio, Khalfi, Jdidi, Bozambo  (quels beaux souvenirs!).

SAID GHANDI
le complice de Houmane, le plus rapide ailier droit de l'histoire du Maroc, excellent dribleur et buteur, sérieux et dévoué.

Ce dernier a marqué 7 fois contre le Wac lors de sa carrière, il tient un record à ce registre.

 

PETIT OMAR
Un tout petit joueur de taille, mais un diable ballon au pied, il était de connivence avec Petchou ainsi que son protégé (personne n'osait l'agresser en présence de Petchou sur la pelouse), cette paire faisait tourner la tête à bien des defenseurs et des fois à des équipes entières, demandez à Larbi Ahardane (WAC) qui a goûté aux malices du petit Omar.

Il a failli jouer en équipe nationale, l'opinion publique le réclamait.  Mais Belmejdoub s'y opposait en arguant que sa petite taille le handicapait. 

PtitOmar.jpg (23138 bytes)
P'tit Omar ici faisant souffrir et transpirer Larbi Ahardane.

 

BENENE
Le Cousin de Mustapha Choukri "Petchou", ce joueur exceptionnel s'est fait connaître par sa spécialité: "LHISSA".  Il l'a fait goûter à tous les défenseurs des équipes Marocaines et toujours avec un plaisir renouvellé.

Il avait fait une carrière avec l'équipe nationale, mais il s'est retiré du Football en étant très jeune.  Ce joueur élégant et très discret a laissé son empreinte dans la mémoire de tous ceux qui l'ont vu évoluer avec le Raja ou en équipe nationale.

 

JAOUAD Andaloussi
Jaouad était l'incarnation de l'élégance chez les défenseurs marocains.  Arrière central grand technicien à l'allure de Beckenbauer.  Il faisait duo avec le grand Dolmy au centre de la défense Rajaouie.

Joueur qui à l'instar de Dolmy, n'était jamais averti ni exclu lors d'une rencontre.  Rares sont les défenseurs de cette trompe que le football marocain ait produit.

Il a porté les couleurs de l'équipe nationale, du Cosmos  aux états-Unis aux côtés de grands professionnels européens et brésiliens, il a joué aussi pour le WAC.

Des Joueurs à suivre: Aliouat-Bassir-Haddaoui-Larabi-Kaldi-Bhaija-