DREAM TEAM SITE




Aide au Bac de Français




Le Mouvement des Lumières


Candide ou l’optimisme (1759)
Voltaire (1694-1778)

I) Vie de Voltaire
Né en 1694. En 1717, il est exilé en province pour avoir écrit des pamphlets sur le Régent. La même année, il passe 11 mois à la Bastille pour la même raison. En 1726, il hérite, devient un poète mondain, mais à la suite d’une altercation, c’est la lettre de cachet ; en mai il s’exile en Angleterre. En 1729, il revient en France et publie Lettres philosophiques ou lettres anglaises, nouvelle lettre de cachet. Il s’exile à Nancy chez Mme du châtelet : période d’études scientifiques. En 1747, il est admis à l’académie française et publie Zadig, écrit à Sceaux. En 1749, Mme du châtelet meurt en couche. Il accepte l’invitation du despote éclairé Frédéric II ; il découvre la vrai nature de celui-ci et fuit. En 1752, il publie Micromégas. En 1755, il s’installe à la propriété des délices près de Genève ; il écrit un Poème sur le désastre de Lisbonne ce qui le brouille avec Rousseau ; il tente d’instaurer le culte de l’être suprême. En 1759, il publie Candide. En 1760, il s’installe à Ferney, créé un village, et devient l’aubergiste de l’Europe. Commence sa bataille pour les droits de l’homme : de 1761 à 64, l’affaire Calas, Traité sur la tolérance en 63 ; en 1762 commence l’affaire Cirven ; puis l’affaire du chevalier de Labarre. En 1778, il fait un triomphe à son retour à Paris ; il meurt le 30 mai. Ses cendres sont transférées au Panthéon en 1791.

II) Candide
Péridode d’enthousiasme scientifique et de sécurité personnelle au château de CireyàLe Mondain. Bonheur éphémèreà l’homme peut-il être heureux, ou est-il soumis à la folie de l’homme et aux caprices du destin ?

1°/ Zadig et autres contes
Zadig (47) : héros entraîné par le destin, médite sur son amère condition ; aventures pas toutes malhereuses. Voltaire se pose la question de l’existence du Mal. Leibniz : si Dieu existe, alors il a créé « le meilleur des mondes possibles » et chaque objet y a une fonction, le Mal lui-même y a sa place. Zadig se soumet et renonce à comprendre.
Le Monde comme il va, vision de Babouc (48) : il faut « laisser le monde aller comme il va », « si tout n’est pas bien, tout est passable ». Il faut vivre le moins mal possible.
Memnon : critique de Leibniz
Déceptions : Mme de Chatelet et mise enceinte par un ami et meurt en couche ; Il accepte l’invitation de Frédéric II, mais s’exagère sa mission et se rend rapidement compte de la véritable nature du despote, il fuit.
Histoire des voyages de Scarmentado (56) : tableau très sombre de la condition humaine. La critique du passé s’ajoute à al critique du présent.
Voltaire recherche une retraite paisible et par là, la paix intérieur.

2°/ Circonstances d’écriture
- tremblement de terre de Lisbonne très meurtrier e 1755. Il est horrifié et repose le problème du Mal en des termes plus grave : l’homme ne peut se soumettre aux volontés incompréhensibles de la Providence. Il réfute d’autant plus le providentialisme de Leibniz, mais aussi l’optimisme de Pope (anglais). Il pense que l’ordre voulu par la Providence est absurde et inacceptable.
- guerre de 7 ans (de 56 à 63) : Autriche, France, Russie, Suède et Espagne à Angleterre et Prusse. Frédéric II demande la paix en 57 : Voltaire décide de renouer. Il est de plus en plus sévère envers Leibniz.
Retour au sommaire



Copyright © 2002 François Daireaux. Tous droits réservés.